archétypes

Destin de femme: Noyée et sauvée - "La femme-squelette"

Vie dans igloo

 

ÉLÉMENTS D’ANALYSE DE "LA FEMME-SQUELETTE" (conte inuit)

 

Il était une femme qui avait déplu à son père d’une manière ou d’une autre. Alors, son père l’avait traînée jusqu’à la falaise et précipitée dans la mer. Les poissons avaient mangé sa chair et ses yeux. Et elle gisait sous les eaux, son squelette ballotté par les courants. 

Un jour, arriva un pêcheur, entraîné loin de chez lui: il ignorait que les autres pêcheurs se tenaient à l’écart de cette crique, prétendant qu’elle était hantée.

Lire la suite

Destin de femme: Retrouver sa féminité - "Kari à la robe de bois"

Femme féerique dans forêt

 

ÉLÉMENTS D’ANALYSE DE "KARI À LA ROBE DE BOIS" (conte norvégien)

 

Il était une fois un roi dont la femme venait de mourir. Il avait une fille belle et bonne. Il se remaria avec une reine veuve dont la fille était laide et méchante. La belle-mère et sa fille étaient très jalouses de la fille du roi en raison de ses qualités. Heureusement, tant que le roi restait au palais, elles ne pouvaient exprimer leurs sentiments. 

 

Ce conte est une variante de "Cendrillon", mais avec d’importantes différences. On trouve notamment un animal secourable, un "taureau magique" dont la fonction est primordiale.

L’héroïne est une princesse qui doit avant tout se réapproprier sa féminité perdue.

Au début du conte, elle vit avec le roi son père. Sa mère est morte et le roi se remarie avec une marâtre dont la fille est l’opposée de la princesse.

Lire la suite

Destin de femme: Masculin destructeur - "Le cheval magique"

Princesse à cheval

 

ÉLÉMENTS D’ANALYSE DU "CHEVAL MAGIQUE" (conte du Turkestan et Tibet)

 

Il était une fois un roi qui avait une fille très belle. Lorsqu’elle fut nubile, le roi inventa une énigme subtile. Il nourrit une puce, si bien et si longtemps qu’elle prit la dimension et la corpulence d’un chameau. Puis le roi dépouilla la puce et fit annoncer dans tout le royaume: "Celui qui saura me dire de quel animal est cette peau aura ma fille pour épouse." Tous les habitants et prétendants vinrent au palais pour obtenir la main de la princesse. Le roi présenta alors la peau étrange à tout le peuple réuni. Mais nul ne réussit à percer l’énigme. 

 

Le thème principal de ce conte est le masculin chez la femme et ses manifestations, la manière de dépasser le masculin négatif et de lui échapper, de l’intégrer à sa conscience et d’en faire un masculin positif.

Lorsqu’une femme réalise cela, c’est une immense victoire pour elle: une victoire sur elle-même.

Dans de nombreux contes, la femme doit échapper à son masculin négatif par une attitude passive et avec l’aide d’un animal secourable.

Lire la suite